Nos services

Hommes et Terre restaure actuellement plus de 15.000 hectares de terres dégradées. L’entreprise engage pour cela ses propres moyens opérationnels, et son expertise lui permet de gérer efficacement chaque site de reforestation.

 

À l’heure actuelle, Hommes et Terre est actif au Burkina Faso, au Mali, au Sénégal et en Côte d’Ivoire.

 

Ces moyens et capacités sont regroupés dans 5 types de services.

Hommes et Terre Services
Labours et aménagements

Pour réhabiliter la fertilité de la terre, il faut la travailler. La technique la plus souvent utilisée par Hommes et Terre se base sur le renforcement du contrôle de l’eau et la maximalisation de l’infiltration de l’eau. Il faut contrôler et retenir l’eau par labourer les sols et réaliser des aménagements hydrauliques.

 

Afin de réaliser ces labours et aménagements, Hommes et Terre emploie une équipe technique de 12 personnes expérimentées et diplômées. L’équipe technique opère sous la gestion d’un Directeur Exécutif – ingénieur en foresterie et environnement – qui est chargé de sélectionner des terres dégradées labourables et de veiller sur la qualité des labours.

L’équipe est composée de tractoristes (formés et diplômés par Vallerani Systems), de mécaniciens et de chefs de chantiers.

Hommes et Terre Labour et Aménagement
Spécifications techniques :

Les travaux sont exécutés sur base d’une fiche technique qui stipule les quantités et qualités des labours :

  • Longueur, profondeur, volume des micro-bassins ou demi-lunes.
  • Profondeur et volumes de sous-solages
  • Amménagements hydrauliques adaptés :baissières, digue, boulis …

 

Hommes et Terre produt des rapports cartographiques des sites labourés – offline et online.

Capacité mécanique :

Pour labourer la terre dégradée, Hommes et Terre dispose de :

  • 7 tracteurs : Fiat AGRI 180/90
  • 4 charrues Delfino 3S – 2018
  • 1 charrue Yeomans
  • 1 garage de maintenance
  • Capacité annuelle de labours : 8.000 ha.

 

Nous avons un service logistique et d’après-vente – comprenant la formation mécanique, la maintenance et l’approvisionnement en pièces de rechange. 

Capacité manuelle :

Hommes et Terre a la capacité et l’expérience nécessaires pour organiser et réaliser des labours manuels. Cela signifie que les villageois creusent les demi-lunes manuellement. C’est plus lent et pas réalisable qu’à une petite échelle, mais l’activité augmente l’engagement et l’appropriation de chacun.

 

En plus la communauté se sent plus impliquée et voit plus vite les résultats financiers de son travail.

Végétalisation et reforestation

Hommes et Terre dispose de l’expérience et de la capacité nécessaires pour créer différents types de végétalisation en mettant à disposition les variétés de semences herbacées, ligneuses ainsi que la fumure (crottes de chèvre).

 

En tant que fournisseur de prestations, Hommes et Terre mise sur la création d’emplois locaux et engage des villageois pour la récolte et le traitement des semences et de la fumure. Hommes et Terre a mis en place un système de stockage et de traitement des semences au Sahel, Centre Nord et Nord du Burkina Faso.

 

Afin de renforcer l’appropriation des interventions par les communautés locales, Hommes et Terre a l’habitude d’organiser des ensemencements communautaires – avec la contribution des villageois.

 

Pour les arbres fruitiers, qui sont plus compliqués à cultiver, Hommes et Terre met en place des pépinières où l’on fait les semis des arbres avant de procéder au repiquage dès qu’ils ont une certaine taille.

Hommes et Terre dames

Les espèces ligneuses (16 espèces différentes) :

Acacia macrostachya, Acacia nilotica, Acacia senegal, Acacia seyal, Acacia tortilis, Adansonia digitata, Balanites aegyptiaca, Combretum micranthum, Faidherbia albida, Hyphaena thebaica, Moringa oleifera, Piliostigma reticulatum, Pterocarpus lucens, Sclerocarya birrea, Tamarindus indica, Ziziphus mauritiana.

 

Les espèces herbacées (7 espèces différentes) :

Alysicarpus ovalifolus, Andropogon gayanus, Glirisidia sepium, Eragrostis tremula, Panicum laetum, Schoenefeldia gracilis, Senna tora.

QUOTE I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Monitoring et suivi
Monitoring forestier

Hommes et Terre engage une équipe de forestiers qui monitore des sites en récupération à base de protocoles scientifiques et adaptés.

 

Le monitoring forestier (exécuté entre septembre et novembre) est réalisé grâce à une combinaison de visites de terrain et de collectes de données forestières. Hommes et Terre a la capacité d’analyser des images satellitaires de LandSat qui indiquent et avisent sur la génération végétale des sites. Les données sont interprétées et traduites dans des actions de remédiation adaptées à chaque déficit et défi.

 

Il faut absolument que des actions de renforcement ou de remédiation continues : réensemencer, rouvrir les demi-lunes fermées, sensibiliser, renforcer et actualiser les savoirs des communautés.

Hommes et Terre monitoring
Monitoring socio-économique

Hommes et Terre vise à optimiser l’impact socio-économique de ses activités de régénération d’écosystème. Hommes et Terre envisage :

  • la création d’emploi,
  • la création d’une économie rurale rentable,
  • une croissance des revenus en milieu rural,
  • une cohésion communautaire renforcée,
  • une meilleure position économique et sociale pour les jeunes et les femmes. L’émancipation et l’amélioration du statut social des jeunes aident à endiguer l’émigration dans cette région.

Pour garantir et maximaliser cet impact, Hommes et Terre en prend la mesure dans ses communautés partenaires sur base d’une série d’enquêtes. Hommes et Terre dispose d’aptitudes internes pour mener la collecte des données jusqu’à leur traitement, des monitorings ciblés auprès des communautés selon des indicateurs socio-économiques claires.

 

Ces données permettent de suivre et renforcer l’impact des différentes actions entreprises. Hommes et Terre réalise donc de nombreux objectifs de développement durable chers à l’ONU.

Communication et formation
Hommes Et Terre services communication et formation

Hommes et Terre engage une équipe de sociologues et de communicateurs qui développent des formats de consultation et des outils de sensibilisation comme des sessions de consultation et de participation sur le terrain.

 

Hommes et Terre a la capacité de mobiliser et former les communautés villageoises sur les différents aspects de la récupération :

 

  • La collecte et le traitement des matières primaires – semences et fumure organique
  • L’ensemencement
  • La protection contre le surpâturage, l’arrachage des arbres
  • Les actions de remédiation
Hommes Et Terre services communication et formation

Hommes et Terre engage une équipe de sociologues et de communicateurs qui développent des formats de consultation et des outils de sensibilisation comme des sessions de consultation et de participation sur le terrain.

 

Hommes et Terre a la capacité de mobiliser et former les communautés villageoises sur les différents aspects de la récupération :

 

  • La collecte et le traitement des matières primaires – semences et fumure organique
  • L’ensemencement
  • La protection contre le surpâturage, l’arrachage des arbres
  • Les actions de remédiation

Hommes et Terre dispose d’une équipe de vidéastes et de rédacteurs spécialisés dans les réalisations participatives. Ils produisent des formats de sensibilisation sur l’environnement et la forêt, adaptés aux différentes groupes cibles (communautés locales et autorités):

 

  • La forêt est fantastique :
    Un ensemble de témoignages sur les qualités de la forêt par des personnes âgées et des chefs traditionnels

 

  • Homme Rouge et Homme Vert :
    Une série comique sur les bonnes pratiques et la responsabilité de chacun : Ne pas couper ! Contrôler le pâturage !

 

  • Le jeu de l’oie :
    Un jeu d’enfant qui instruit sur l’importance de la forêt.
Agroforesterie et valorisation

Dès que les terres dégradées gagnent en fertilité, il y a moyen de recultiver ces terrains. C’est un boulot que partagent Hommes et Terre et le Village Partenaire. Comme la restauration se fait sur des terrains de 250 hectares et que ce terrain est partagé par le village et par Hommes et Terre, chacune des deux parties se met à l’agroforesterie et contribue à la valorisation du terrain.

 

Souvent, Hommes et Terre est la première partie à prendre le risque (financier), avant d’être suivi par le Village Partenaire.